COMMENT ENTRETENIR LE TOIT DE SON CABRIOLET ?

//COMMENT ENTRETENIR LE TOIT DE SON CABRIOLET ?

COMMENT ENTRETENIR LE TOIT DE SON CABRIOLET ?

COMMENT ENTRETENIR LE TOIT DE SON CABRIOLET ?

Pour des raisons esthétiques et pour soigner la visibilité à l’arrière, le toit de votre cabriolet doit faire l’objet d’un entretien régulier. Si vous ne savez pas comment procéder, vous trouverez les éléments de réponse dans cet article selon les dommages éventuels.

L’entretien idéal selon la nature des dommages

Les rayons solaires, notamment les utra-violets, constituent la première source de détérioration du toit d’un cabriolet. Ils peuvent en effet provoquer un jaunissement de la toile ou la décoloration des vitres en plastique, entraînant parfois des fissures. On peut heureusement y remédier grâce à des traitements anti-UV.

Un mauvais nettoyage est également à la source de dommages plus ou moins importants pour le toit d’un cabriolet, à savoir notamment les rayures sur la capote et sur les vitres en plastique. Il est heureusement possible de les enlever avec de l’eau savonneuse ou un produit similaire lors du nettoyage. Ainsi, on aura une surface lisse et cela évitera le frottement des saletés pouvant provoquer une rayure par abrasion. Pour le shampooing, il est également conseillé d’employer, à la place d’une éponge, un chiffon doux ou une peau de chamois. Celui en coton est recommandé pour le séchage.

Le froid est le troisième facteur de dégradation du toit d’un cabriolet. Il devient en effet cassant favorisant ainsi l’apparition des rayures. Pour éviter de tels problèmes, placez une serviette sur la vitre avant de plier la capote. Il existe une autre solution pour les propriétaires qui ont une crainte non démesurée : la vitre arrière doit être toujours propre. Donc, en se frottant aux éléments extérieurs, ceux-ci n’arrivent pas à la rayer.

Il faut savoir que le remplacement de la vitre arrière d’un cabriolet coûte une fortune. Pour éviter les dépenses inutiles donc, il est mieux de procéder à un entretien régulier.

Règles fondamentales à connaître

En principe, un cabriolet doit rester dans un endroit bien fermé non exposé aux intempéries. En effet, les eaux de pluie ne lui sont pas favorables.

Le toit d’un cabriolet doit être nettoyé régulièrement. Des saletés excessives peuvent l’altérer prématurément. Trop de poussières peuvent également compromettre les rouages rendant ainsi difficile la manœuvre.

S’il y a une fissure ou une déchirure, il importe de la réparer tout de suite pour l’empêcher de s’étendre.

Quelle que soit la saison, il faut toujours remonter la capote lorsqu’on est en stationnement pour ne pas avoir de mauvaises surprises au retour. Des oiseaux ou des insectes peuvent se poser en laissant des traces.

En ce qui concerne le mécanisme d’ouverture, quel qu’en soit le système (motorisé, électrique ou hydraulique), l’entretien passe par un huilage ou le graissage des charnières visibles ou facilement accessibles ou des éléments coulissants.

La vigilance est de mise en ce qui concerne l’état des joints qui garantissent l’étanchéité du toit d’un cabriolet en cas d’intempéries. Par ailleurs, pour assurer une manœuvre optimale, et surtout pour que le joint ne se plie pas, l’emploi d’un produit spécial pour joint est recommandé. Cela permet en effet de préserver la flexibilité du caoutchouc.

Si votre cabriolet est « couvert » par un hard-top escamotable, il n’est pas nécessaire de procéder différemment à l’entretien de son toit et à celui du reste de la carrosserie. Pour une couverture en toile, vous devez être plus attentif. Pour que le toit tienne le plus longtemps possible, évitez le lavage avec un rouleau et celui à haute pression. Ils peuvent le détériorer si on utilise des moyens autres que l’huile de coude, la brosse douce et un produit nettoyant destiné au type de textile ou, du moins, un produit à vaisselle.

Conclusion 

Le toit d’un cabriolet lui doit son nom, donc il importe de bien l’entretenir. Pour ce faire, il faut se conformer à certaines règles, étant donné la fragilité d’un tel élément, en privilégiant l’utilisation de produits doux et non abrasifs.

2018-03-20T07:46:12+00:00avril 30th, 2017|Garage|